Comment consommer moins d'eau dans la salle de bain ?

Nos astuces pour réaliser des économies d'eau

personne qui se lave les mains dans un évier

La salle de bain est un espace de vie où de nombreux litres d'eau sont utilisés chaque jour, notamment pour l'hygiène corporelle. Pour une consommation plus raisonnée de cette précieuse ressource, de bonnes habitudes peuvent être adoptées. Que vous cherchiez à réduire votre empreinte environnementale ou à économiser sur vos factures, ces gestes simples mais significatifs vous seront utiles. Découvrez ci-dessous nos conseils pour consommer moins d'eau dans votre salle de bain sans renoncer à votre confort quotidien.

 

La salle de bain en tête de la consommation d'eau

Pourquoi commencer par la salle de bain pour réaliser des économies d’eau ? Tout simplement parce qu’il s’agit de la pièce qui en consomme le plus. En effet, selon Belgaqua, la Fédération professionnelle représentant les services publics d'eau en Belgique, la consommation dans notre pays se répartit comme suit :

  • Hygiène corporelle : 36%
  • WC : 31%
  • Lessive : 12%
  • Entretien et divers : 9%
  • Vaisselle : 7%
  • Boisson et alimentation : 5%

Il semble donc judicieux de se pencher sur les moyens de faire des économies d’eau dans la salle de bain.
 

5 façons simples de faire des économies d’eau

Pour constater une différence sur votre facture, quelques ajustements simples suffisent, d’autant plus de nos jours où les équipements de salle de bain sont conçus dans une optique de plus en plus écoresponsable.

1 - Laissez couler l’eau uniquement le temps nécessaire

Cela peut sembler logique et anodin, mais la première habitude à mettre en place est d’éviter de laisser couler de l’eau inutilement. Aussi, veillez, par exemple, à fermer votre robinet lorsque vous vous savonnez les mains et le corps, et quand vous vous brossez les dents. Besoin d’un petit incitatif ? Sachez qu’un robinet ouvert consomme jusqu’à 13 litres par minute.

Si vous craignez d’oublier ou que vos enfants n’y prêtent pas suffisamment attention, pourquoi ne pas installer un robinet automatique ? Détectant la présence de vos mains, il se coupe automatiquement dès qu’elles ne se trouvent plus dessous. Aucun risque de laisser l’eau couler pendant quelques secondes… ou plusieurs heures.

2 - Privilégiez la douche… sous certaines conditions

Vous avez peut-être déjà entendu que, pour faire des économies d’eau, il est préférable de prendre une douche plutôt qu’un bain. Oui, mais tout dépend du débit de votre pommeau de douche et de la durée passée dessous.

En effet, pour remplir un bain, vous aurez besoin d’environ 150 litres d’eau. Or, cette quantité est atteinte après 5 minutes passée sous une douche constituée d’un pommeau « classique ». C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’installer un pommeau « économique ». Distillant de l’air dans l’eau, il permet de maintenir la pression de celle-ci tout en diminuant son débit. Avec ce système, vous pourriez remplacer l’un ou l’autre de vos bains par une douche rapide et déjà en ressentir les effets sur votre portefeuille. Par ailleurs, lorsque vous prenez le temps de vous prélasser dans votre baignoire, évitez de la remplir à ras bord ou plus que nécessaire.

3 - Partez à la chasse aux fuites

Saviez-vous qu’un robinet qui goutte consomme jusqu’à 4 litres d’eau par heure, et un WC qui dysfonctionne jusqu’à 25 litres par heure, ce qui équivaut à près de 750 euros par an ? Aussi, pour réaliser des économies d’eau facilement, veillez au bon entretien de vos équipements de salle de bain et, surtout, tentez de repérer d’éventuelles fuites. Pour ce faire, testez cette petite astuce : relevez l’index de votre compteur au début et à la fin d’une période au cours de laquelle vous n’avez pas utilisé d’eau. Vous pouvez, par exemple, le faire le soir avant de vous coucher et le matin au réveil, en vous assurant de n’avoir fait fonctionner aucun appareil (robinet, machine à laver, lave-vaisselle…) entre-temps. Vous constatez une différence ? Il s’agit sûrement d’un signe de fuite.

Dans ce cas, inspectez vos robinets et, en particulier, les joints d’étanchéité qui doivent être remplacés s’ils sont trop usés. Examinez également le réservoir de la chasse de votre WC et vérifiez si le robinet flotteur fonctionne toujours correctement. Celui-ci peut être à l’origine de petites fuites qui font la différence sur votre facture d’eau.

4 - Récupérez l’eau de pluie

100% gratuite, l’eau de pluie peut être récoltée et filtrée par le biais d’une citerne. Vous avez alors la possibilité de vous en servir pour alimenter les équipements qui ne nécessitent pas d’eau potable (chasse du WC, machine à laver, etc.).

Vous vous lancez dans un projet de construction ou rénovation ? Dans ce cas, outre ces premiers conseils, sachez qu’il est possible de réaliser des économies d’eau dès la conception de votre salle de bain et le choix des équipements sanitaires.

5 - Utilisez des équipements sanitaires économiques

Lors de l’installation de votre salle de bain, veillez à réduire au maximum la distance entre l’appareil de production d’eau chaude et le robinet ou la douche. Cela vous permettra d’obtenir plus rapidement de l’eau chaude et, ainsi, de ne pas laisser couler trop longtemps la froide en attendant. Ci-dessous, voici également une liste d’équipements particulièrement économiques.

Le stop douche

Nous avons déjà mentionné le pommeau économique. En plus de celui-ci, vous pouvez installer un stop douche. Fonctionnant selon le même principe que le robinet automatique, il coupe automatiquement l’eau dès que vous n’êtes plus dessous (par exemple, lorsque vous vous savonnez ou que vous laissez poser votre masque capillaire), et la réactive en vous détectant. De cette façon, vous économisez 10 à 40% d’eau. En outre, lors de la réactivation, le débit et la température sont les mêmes qu’avant la coupure.

Le pommeau connecté

Également nommé « douchette smart », ce pommeau change de couleur en fonction de la quantité d’eau consommée. En plus de vous aider à contrôler votre facture, il contribue à sensibiliser vos enfants de façon ludique.

Les économiseurs d’eau pour la robinetterie

Citons, en premier lieu, le mousseur ou aérateur. Il s’agit d’un petit embout peu onéreux que vous vissez au robinet de votre évier, lavabo ou douche. Il ajoute de l’air à l’eau sortante, ce qui donne au jet son aspect mousseux. Résultat ? Un débit diminué pour une pression équivalente. Il est, bien entendu, inutile d’équiper le robinet de votre baignoire avec ce dispositif puisqu’elle mettra simplement plus de temps à se remplir.

En second lieu, le robinet mitigeur thermostatique se compose, quant à lui, de deux manettes : l’une pour régler la température (avec un maximum de 38°C, ce qui constitue une sécurité supplémentaire) et l’autre pour le débit. Grâce à ce système, vous adaptez plus facilement et plus rapidement ces deux variantes. Vous réalisez donc des économies d’eau en évitant les tâtonnements.

La chasse à double déclencheur

Tandis qu’une chasse normale consomme près de 12 litres à chaque tirage, un modèle à double flux n’en utilise que 6 à 7. Il vous permet, en effet, de choisir entre un débit plus faible ou plus fort, ce qui contribue considérablement à réduire votre facture d’eau.

Faites appel à un installateur de salle de bain pour faire des économies d’eau

Vous vous êtes décidé à faire des économies d’eau pour contribuer à la préservation des ressources naturelles et réduire vos dépenses ? En plus d’appliquer quelques gestes simples, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste en salle de bain. Ce professionnel possède les compétences et l’expertise requises pour vous orienter vers des équipements sanitaires économiques et écologiques, en accord avec vos besoins et votre budget.