Salle de bain : zoom sur les matériaux imputrescibles

De quoi s’agit-il ?

échantillon de matériaux

Un matériau imputrescible est une matière qui ne se putréfie pas, autrement dit elle ne pourrit pas. Cette capacité a tout son intérêt dans des pièces comme la salle de bain où le taux d’humidité est souvent plus élevé que dans le reste de la maison.

Dès lors, quels sont les types de matériaux existants pouvant être posés dans votre salle de bain ? Découvrez les possibilités qui s’offrent à vous ainsi que leurs principales caractéristiques.


 

Bois

Nous pensons souvent à tort que le bois ne peut être placé dans des pièces humides en raison de sa faible résistance à l'eau. Pourtant, le mobilier, le sol et les murs de votre salle de bain peuvent tout à fait accueillir ce matériau. Le seul point auquel il faudra prêter attention est le choix d’une essence de bois exotique (bambou, teck, ipé…) ou si ce n’est pas le cas, un bois ayant subi un traitement hydrofuge. Il faudra impérativement respecter l’un des deux critères au risque de voir apparaître des déformations, des gondolements et des fissures. Le bois peut être utilisé pour le mobilier (colonnes de salle de bain, plans sous vasques, étagères…), les équipements sanitaires (baignoire, vasque), les murs ainsi que le sol.

Avec ce matériau, votre salle de bain paraîtra tout de suite plus chaleureuse en raison du cachet qu’il apporte. De plus, s’il est placé sur votre sol, vos pieds seront en contact avec un plancher plus chaud que le froid généré par le carrelage, par exemple.

Sachez également que ce matériau est plutôt onéreux à l’achat mais qu’il peut être largement rentabilisé (si vous choisissez une essence noble qui offre une longue durée de vie). Par ailleurs, si vous optez pour du bois comme revêtement de sol, sa pose devra être collée. Elle est obligatoire pour empêcher au maximum les infiltrations d’eau. Assurez-vous également de posséder un système de ventilation performant si aucune fenêtre n’est présente dans votre salle de bain : un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou ponctuelle (VMP), par exemple.

Quelques essences de bois

  • Teck : naturellement imputrescible, cette essence de bois exotique est particulièrement solide. Son aspect élégant confèrera directement une esthétique sans pareille à votre salle de bain. Toutefois, il faudra veiller à l’entretenir correctement pour conserver son état au fil des années ;
  • Wengé : comme le teck, cette essence exotique offre une très grande résistance à l’humidité et une certaine dureté. Comme il s’agit d’un bois très foncé, il peut ne pas convenir à tous les styles de salle de bain ;
  • Chêne : considéré comme noble, ce bois traditionnel doit subir un traitement hydrofuge pour être placé dans une salle de bain.

Entretien

Les meubles en bois destinés à la salle de bain sont déjà traités pour résister à l’humidité. Toutefois, si vous souhaitez les nettoyer, évitez à tout prix d’avoir recours aux détergents classiques qui risqueraient de créer davantage de taches. Le savon de Marseille ou le savon noir sont d’excellents produits pour entretenir votre mobilier en bois. Il suffit d’en appliquer sur un chiffon légèrement humidifié et de frotter doucement. Rincez ensuite à l’aide d’une microfibre ou une éponge humide.
 

Carrelage

Posé dans de nombreuses salles de bain, ce matériau se décline en de nombreux types, couleurs et tailles. Placé sur les murs et/ou sur le sol, il offre une très grande résistance à l’humidité et aux chocs, et s’entretient facilement. Si le carrelage dans une salle de bain est synonyme pour vous de froideur, sachez que ce matériau peut en imiter bien d’autres comme le bois ou le béton. Si vous avez toujours rêvé de poser un plancher en bois dans votre salle d’eau, le carrelage imitation parquet sera parfait. Une autre solution pour ne pas avoir froid aux pieds est de faire installer un système de chauffage par le sol avant de poser votre nouveau revêtement.

Il faudra toutefois respecter les normes d’adhérence puisque le sol de la salle de bain se retrouve souvent mouillé, ce qui représente un risque potentiel de chute pour les personnes âgées comme pour les enfants. Pour éviter ce problème, prêtez attention aux normes de glissance R allant de R9 à R13. Dans le cas d’une salle de bain, un carrelage R10 (adhérence moyenne) suffira.

Quelques types de carrelage

  • Grès cérame : en raison de ses grandes possibilités de personnalisation (imitation béton, bois, terre cuite…), il s’intègre facilement dans tous les styles de salle bain. Robuste, il offre un bon rapport qualité/prix ;
  • Mosaïque : résistante à l’usure et à l’humidité et facile à découper, elle présente l’avantage d’être simple à poser. Le large choix de mosaïques vous permettra de jouer avec différents coloris et motifs ;
  • Pierre naturelle : très élégante, elle apportera à votre salle de bain un aspect chic et unique. Toutefois, la complexité de sa pose et son prix assez élevé sont des inconvénients dont il faut tenir compte.

Entretien

Comme il est résistant aux taches et aux projections d’eau, le carrelage se nettoie assez facilement. Son entretien se fait à l’aide d’une éponge et de produits ménagers classiques. Des solutions plus naturelles sont possibles : du savon noir ou du vinaigre blanc dilué. Ce dernier est très apprécié puisqu’il est redoutable contre le calcaire. Il est possible d’y ajouter des gouttes d’une huile essentielle de votre choix si l’odeur de ces produits vous incommode.
 

Vinyle

Pour habiller le sol de votre salle de bain, il vous est possible de poser une matière synthétique : le vinyle. Composé de plusieurs couches, il est imperméable et offre des personnalisations diverses et variées. En effet, comme le carrelage, le vinyle se décline sous des modèles qui imitent parfaitement l’esthétique d’un autre revêtement de sol tel que le parquet. De plus, il est trouvable en commerce à un prix très abordable, de quoi satisfaire tous les budgets.

Gardez toutefois à l’esprit que si vous optez pour un matériau bas de gamme ou de mauvaise qualité, il s’usera plus rapidement. Il doit être bien posé pour empêcher les infiltrations d’eau. Veillez également à ce qu’il soit anti-dérapant pour éviter tout risque de glissade lorsque le sol est mouillé.

Entretien

L’un des autres avantages de ce revêtement est sa facilité d’entretien. En effet, il suffira de passer un coup de serpillière trempée au préalable dans un mélange d’eau tiède et d’un produit ménager neutre.
 

Céramique

Même s’il est possible de les trouver dans de nombreux matériaux, les équipements sanitaires sont généralement conçus en céramique. Cette matière a l’avantage d’être peu coûteuse et est très facile à nettoyer. Les éléments en céramique peuvent aussi bien être posés que suspendus et se déclinent sous diverses formes (carré, rectangulaire, rond, …), de quoi s’adapter facilement à toutes les pièces d’eau. Les carreaux en céramique, quant à eux, peuvent être posés sur le sol et sur les murs et présentent quelques avantages : simples d’entretien, hygiéniques, résistants aux taches et aux rayures et durables.

Seulement, ce matériau est plus sensible que les autres aux chocs. En effet, si un objet lourd ou volumineux lui tombe dessus, il y a des risques qu’il se fissure ou qu’il s’écaille, d’où l’intérêt de bien faire attention.

Entretien

Outre les produits ménagers classiques, le vinaigre blanc dilué dans de l’eau chaude est une solution simple et efficace pour faire disparaître les taches comme les traces de calcaire. Au niveau de l’entretien quotidien des équipements sanitaires en céramique, un chiffon humidifié peut très bien suffire.
 

Davantage de matériaux imputrescibles

Verre

Vasque, paroi de douche, cloison… différents éléments de la salle de bain peuvent être conçus dans du verre. Il est possible de jouer avec la transparence de ce matériau et de profiter d’une plus grande luminosité dans sa salle de bain, surtout si elle est petite. Doté d’une grande étanchéité, il se nettoie assez facilement.

N’hésitez pas à opter pour du verre dont l’épaisseur est relativement grande puisque cette matière reste malgré tout assez fragile. Même s’il est possible de le poser sur les murs, il n’est pas recommandé de le placer sur le sol. Pensez à nettoyer régulièrement ce matériau avec du vinaigre pour éviter les traces blanchâtres laissées par le calcaire.

Peinture

Il existe des peintures adaptées aux pièces où l’humidité est élevée, comme la cuisine ou la salle de bain. Ce type de produit doit donc respecter certains critères spécifiques pour résister dans ces espaces. La peinture la plus recommandée dans la salle de bain est l’acrylique, qui n’est autre qu’une peinture à l’eau. Peu toxique, elle dégage peu d’odeurs et offre une excellente résistance à l’humidité. La finition satinée devra être privilégiée par rapport à la brillante ou à la mate.

Comme elle sèche relativement vite, les traces de pinceaux peuvent être visibles si la peinture n’est pas correctement appliquée. Pour nettoyer ce revêtement, les produits ménagers sont à bannir au risque de l’abîmer. Il faudra donc se tourner vers l’eau pour l’entretenir.

Tadelakt

Cet enduit décoratif peut aussi bien être posé sur vos murs, votre sol qu’au plafond. Il est très résistant à l’eau et ne craint donc pas l’humidité. Ce matériau écologique possède un large panel de teintes, de quoi satisfaire les goûts de chacun. Lorsqu’il est bien entretenu (généralement avec du savon noir), il offre une bonne durabilité.

Toutefois, le tadelakt est relativement onéreux et sa pose requiert l’intervention d’un professionnel en raison du savoir-faire nécessaire.